concert et opéras

Quand la boite à joujoux devient boite à musique

Une originale façon de faire comprendre la musique

Concert entendu le 23 novembre 2018 (création) – Théâtre des Arts – Orchestre de l’opéra – dessins Grégoire Pont- texte, André Manoukian

E-TON-NANT ! Pour le centenaire de la mort de Claude Debussy (voire notre article dans notre numéro de décembre 2018) et à l’approche de Noël donnée la Boite à joujoux n’a rien d’étonnant. Recréer l’œuvre avec d’autres dessins que les orignaux d’André Hellé, dans une mise au goût du jour, reste exceptionnel, mais là encore rien d’étonnant sinon que la technique du dessin animée en direct, sous la plume créative de Grégoire Pont, produit un effet improvisé d’une grande fraîcheur. Réécrire l’histoire du petit soldat à partir de la trame du compositeur relève tout de même d’un pari osé pour un concert destiné à des enfants. Mais exprimer la substantifique moëlle de la musique, dans un traité de musicologie à usage des enfants, au détour d’une histoire que papa André Manoukian raconte au coin du feu à ses enfants, là disons-le chapeau bas ! Toute l’histoire de l’harmonie, comprise en tension résolution de la dominante sur la tonique… bon là j’ai perdu les non-musiciens par mon discours savant et j’échoue à exprimer l’âme même de cet art qu’André Manoukian, rend simplement évident ! Un concert pédagogique l’air de rien où l’orchestre se fait complice avisé, portant avec une agréable fraîcheur l’interprétation musicale. Impeccable propreté du jeu, netteté de toutes les finissions ont rehaussé d’une grande clarté la partition d’un Debussy si attentif à la sonorité propre de chaque instrument voulu pour lui-même, comme un concert de solistes en symbiose.

Cyril Brun

Un expert à votre service

rendez-vous sur notre site Charme et prestige