gastronomie

Quand La marée vous emporte au pays des saveurs

Fécamp sur mer dans l’assiette

Restaurant visité le 1er décembre 2018

Un voyage au cœur du voyage à 55 minutes de Rouen ! Telle est l’escale gastronomique que vous propose La Marée. Fécamp, ville des terre-neuvas. Fécamp, ville de la Trinité et du Précieux sang, pèlerinage européen de la chrétienté. Fécamp, cité d’Europe qui par son abbaye prit part dès le moyen-âge à la construction d’une civilisation dont nous portons encore l’héritage. Fécamp, première capitale ducale chère à Guillaume dit le bâtard, devenu le Conquérant. Fécamp, valleuse protégée par la forêt et les falaises. Fécamp, aux saveurs bénédictines célèbres de par le monde. Fécamp, à soi un voyage dans le temps et l’espace, devient une croisière de pêcheurs quand La marée vous emporte.

Vue sur le port, nichée au pied de la colline de la Vierge, on aperçoit depuis la salle haute de ce restaurant de style et de charme, la ligne de fuite de ces tableaux impressionnistes ouvert sur l’infini gris perle de la mer ravinant les falaises. Le ressac flagelle la côte déversant de la criée à l’assiette les fruits fraichement tirés du sein de Poséidon. Si nous avons choisi de vous inviter au voyage loin des bords de Scène rouennais, c’est qu’il est des tables aux mets si exceptionnels qu’on peut ne faire le trajet que pour le seul plaisir de les savourer encore et encore. Nous aimerions bien souvent avoir le meilleur de chaque restaurant pour composer notre menu : le maquereau de l’Hermitage (voir notre numéro de septembre 2018), l’entrecôte fumée du cancan (voir notre article de novembre 2018) ou la poire du Bistrot des 4 saisons (voir notre article p). Ici, entrée et plat n’ont de pareil en Normandie. Fécamp-sur-mer dans l’assiette, c’est du hareng pommes de terre, spécialité locale battue et rebattue, servie si souvent en buffet, comme vous ne l’avez jamais dégusté. Vous pensiez connaître le goût du hareng ? Détrompez-vous ! Il vous sera désormais impossible d’avaler l’ersatz qu’on vous sert ailleurs. Exit l’excès de sel qui masque le peu de goût ! Fins, frais, fondants, abondants, dans sa sauce aux oignons mi crus mi cuits, il y a de quoi suffire à un repas complet. Pourtant, laissez-vous tenter par la bouillabaisse locale pour faire connaitre à vos papilles l’extase et à votre âme le ravissement. Poissons du jour parfaitement cuits dans un bouillon qui n’est autre qu’une effusion de saveurs dont le maitre mot est l’équilibre. Tous les produits sont là, pas un n’écrase l’autre et tous se composent comme la plus métrée des harmonies de Bach. Que dire pour ne pas sembler masquer une publicité dithyrambique, à part que la carte des vins est un peu pauvre, mais faite de valeurs sûres, que les prix sont plus que raisonnables et qu’une telle croisière parait même bon marché, le sourire du service en plus ? Pour parfaire votre inculturation, après les Saint-Jacques qu’on achète ici comme ailleurs du camembert, le hareng et autres poiscailles, un cocktail bénédictin marie élégamment la Bénédictine et la fraise. Une gorgée d’équilibre sans aspérités, ce que j’appellerais un cocktail de dames !

Armelle Levictrix

La Marée, 77 quai Bérigny, 76400 Fécamp.

Vous vendez votre maison ? Nous reversons 10% des commissions à votre association

%d bloggers like this: