entretien -dossier

Les Pluriels – Un festival qui se passe de mains en mains

Rouen, regorge d’initiatives. Une pépinière artistique que pourtant les Rouennais ignorent souvent. Du 13 au 16 mars prochain aura lieu la 22ème édition du festival Les Pluriels. L’occasion pour la rédaction de Rouen sur Scène de vous faire découvrir les dessous de cette aventure. Entretien avec l’équipe du festival..

Rouen sur Scène – Il y a 22 ans, sur les bancs de l’université naissait une initiative artistique originale. En quelques mots pouvez-vous nous dire qu’elle fut l’hisoire et quelle est la spécifité du festival ?

Les Pluriels – Art & Fac, c’est une belle histoire qui commence dans les années 90. Dans le cadre d’un projet universitaire, les étudiants de la Licence professionnelle “Médiation culturelle appliquée au Spectacle vivant” donnent vie à cette association. Celle-ci permet de mettre en place chaque année le festival Les Pluriels, qui promeut le spectacle vivant et la sphère culturelle. Cette manifestation est le fruit d’un travail collectif et l’aboutissement d’une année d’enseignements théoriques et pratiques. Depuis toutes ces années, les aspirations artistiques se bousculent et se remplacent pour créer un événement qui explore toutes les facettes du spectacle vivant.

RSS – Quel est le thème de l’édition 2019 ?

LP – La 22e édition du festival aura lieu du 13 au 16 mars. Les habitants de la métropole pourront vivre une nouvelle édition pluridisciplinaire qui portera sur une question de société : LE HORS-NORMES. Spectacles hors-normes, artistes hors-normes, lieux hors-normes ou communication hors-normes. Ce thème viendra questionner les habitudes, les idées reçues, mettant en évidence les questions liées à cette idée : « Qu’est-ce que la norme ? ».

RSS- Mais qui est derrière tout cela ?

L’équipe les Pluriels est composée de plusieurs commissions. A la communication, notre équipe est au plus près du public et des médias pour partager l’actualité du festival et répondre à toutes les questions. L’équipe en charge de la médiation, par des idées hors du commun, veulent faire de ce festival un point de rendez-vous incontournable de 2019 avec des ateliers d’échange et de pratiques artistiques. Nous avons également bien entendu une équipe logistique qui se charge de la sécurité, des lieux et des points techniques du festival. A la programmation, une équipe aux multiples visages, aux multiples envies et regorgeants d’idées pour cette 22e édition. La production met tout en œuvre avec leurs talents de négociateurs ainsi que leur relationnel pour rechercher des partenaires pour ce projet spécial.

Et enfin n’oublions pas notre mascotte Poulpito notre nouveau membre cette année. Il a fait sa première apparition officielle à notre conférence de presse ainsi qu’à notre warm’up. Poulpito nous suivra tout au long du festival. Plusieurs animations seront organisées autour d’elle pour la rencontrer (des stands photo auront lieu sur les temps de médiation et sur le festival).

Comme tout le monde Poulpito cherche l’amour, tinder est son application de prédilection….!

RSS – Pouvez-vous nous présenter un ou deux spectacles phares ?

LP – Oui par exemple l’exposition de Jonathan Bertin, photographe de voyage, qui organise sa première exposition rouennaise sur le thème du voyage, au magasin « Exprime » 37 rue Cauchoise en plein centre de Rouen du 07 au 16 mars. L’exposition portera sur les nombreux voyages de Jonathan Bertin et nous pourrons découvrir les photographies qu’il a pu faire durant ceux-ci. Un vernissage de cette exposition aura lieu le 07 mars de 19h à 23h. Également, le mercredi 6 mars il donnera une conférence, à la Maison De l’Université (salle de conférence). Il nous parlera alors de son métier et de ses projets à venir. Cela fait aussi parti de la semaine pré festival qui commence dès le 4 mars jusqu’au 7 mars avec un débat sur la norme dans la société et un atelier de danse. Jonathan Bertin, spécialisé dans la photographie de voyage, explore cet univers qui lui permet d’exprimer sa vision du monde et de rendre hommage à tous les grands espaces qu’arbore notre planète. Dans sa démarche, il questionne souvent la place de l’homme dans son environnement. Capturer de nouveaux paysages reste aujourd’hui l’élément moteur de son travail.

Dans un autre style, le vendredi 15 mars nous pourrons suivre le rythme avec Pakman, à partir de 11h30 à la MDU. Le jongleur Stijn Grupping et le batteur Frederik Meulyzer seront là, dans leur camion afin d’explorer le rythme trépidant de notre époque. Ils créent leur musique en public grâce au dialogue entre leurs percussions et leurs balles rebondissantes.

RSS – Enfin est-il trop tôt pour parler des projets pour l’an prochain ?

LP – Le festival Les Pluriels est un projet tutoré de la licence professionnelle des Métiers de la culture. L’an prochain, ce projet sera repris par la promotion suivante.

Propos recueillis par RdLT

Infos pratiques

Certains spectacles sont à jauge réduite, voici le lien de la billetterie pour réserver les places :

www.helloasso.com/association/art-fac

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Facebook: @festlespluriels

Instagram: @festivallespluriels

Twitter: @lesplurielsfest

Site internet : www.lespluriels.com