Hockey

Rouen – Donbass : Match 3 de la Champion Hockey League

Après 2 défaites à l’extérieur lors des 2 premiers matchs (dont une en prolongation), les Dragons retrouvaient leur patinoire, et son ambiance chaleureuse, pour cette 3e rencontre avec l’intention de prendre une revanche sur l’équipe du Donbass qui les avait battus 2-1 au match aller.

Mauvais départ

Dès les premières minutes de jeu, Rouen était à l’offensive mais le jeu restait brouillon et Donbass était tout près d’ouvrir le score sur une erreur défensive. Il fallait attendre 5 min. 13 s pour voir la 1re action construite de Rouen. Un joli festival de Joris Bedin (n° 37) qui parvenait à conserver le palet entouré de 3 joueurs du Donbass et à mettre la panique dans la défense adverse, pour finalement transmettre le palet en retrait à Dylan Yeo (n° 8) qui arrivait lancé de la bleue et décochait un tir puissant, dévié in extremis par le gardien. Les Rouennais manquaient une nouvelle occasion sur la mise en jeu qui suivait. Les attaques rouennaises étaient nombreuses mais manquaient de justesse dans le dernier geste. Rouen était tout près d’ouvrir le score sur un tir de la bleue de Mark Flood (n° 36). Le palet, bien que freiné par le gardien, passait entre les jambes de ce dernier mais sans franchir la ligne de but. S’en suivait alors une véritable mêlée pour tenter de pousser ce palet au fond du but (ou l’empêcher selon l’équipe) mais sans succès pour les Rouennais. Pire ! Suite à un relâchement coupable, les Rouennais se faisaient surprendre juste à 15 s de la pause… (0-1).

Image1

Le réveil du Dragon

Rouen attaquait donc cette 2nde période avec 1 but de retard. Les 10 premières minutes étaient très compliquées pour les Rouennais, visiblement toujours affectés par le but du Donbass et il fallait un excellent Pintaric (n° 69) pour résister aux assauts des attaquants du Donbass et maintenir l’équipe à flot. C’est finalement sur une très belle préparation de Loïc Lampérier (n° 27) qui conservait le palet derrière la cage du gardien, jusqu’à ce que Guttig (n° 71) se présente lancé devant la cage et reprenne dans sa course le palet dont le tir ne laissait aucune chance au gardien du Donbass (1-1). L’équipe de Rouen jouait alors de manière plus libérée et l’équipe du Donbass enchaînait les fautes et les pénalités. Rouen profitait de l’une d’entre elles pour prendre l’avantage en supériorité numérique sur un très beau tir d’Andrew Johnson (n° 61) au raz du poteau gauche du gardien du Donbass (2-1). Malheureusement, cet avantage n’était que de courte durée, Sigarev trompant la vigilance de Pintaric qui était masqué, sur une reprise instantanée juste après un engagement en zone rouennaise (2-2).

Image2

Une ambiance de feu à l’île Lacroix

Il restait alors 20 min. à Rouen pour faire la différence et remporter son 1er match de la saison à domicile, devant un public qui donnait de plus en plus de la voix pour encourager son équipe. Sur une très belle construction à 3 contre 2, Quentin Tomasino (n° 14) au centre, passait le palet à gauche à Théo Guerif (n° 18) qui lançait un puissant tir sur le gardien qui repoussait le palet côté droit… repris par Joran Reynaud (n° 5) qui avait parfaitement suivi l’action (3-2). Malheureusement, Rouen se prenait un nouveau « but casquette ». Sur un tir anodin, dévié par une crosse rouennaise, le palet lobait le gardien rouennais, qui avait perdu de vue le palet, pour terminer au fond des filets (3-3). Rouen lançait alors ses dernières forces dans la bataille pour tenter de faire la différence et y parvenir ! Sur un engagement remporté en zone offensive, Dylan Yeo (n° 8) lançait un tir lointain et provoquait un rebond… que le rouennais David Gilbert (n° 67) était le plus rapide à reprendre pour l’envoyer au fond des filets (4-3). L’équipe du Donbass tentait alors le tout pour le tout et la tension était à son comble pour les dernières minutes de jeu. D’autant plus que Rouen prenait une pénalité à 1 min. 3 s de la fin du match. L’équipe du Donbass ne se privait pas pour exploiter cette supériorité au maximum en sortant son gardien et jouer à 6 joueurs de champ contre 4. La patinoire frémissait à chaque tir et encourageait vigoureusement. Enfin, 1 min. et 4 s plus tard, la patinoire pouvait laisser exploser sa joie et les Dragons se congratuler, Rouen tenait sa 1re victoire de la saison en Champion Hockey League. En attendant les suivantes… dès samedi contre Klagenfurt ?

Image4
Image5

Crédit Photo couverture : Stephane Heude
Classement en date du 13/09/21

Nota :
Rouen a perdu son 4e match (0-4) à domicile face à Klagenfurt samedi 11 septembre.
Bien qu’actuellement dernier de sa poule, Rouen conserve toutes ses chances de qualification lors des 2 derniers matchs contre Rungsted le 6 octobre à domicile et le 12 octobre à l’extérieur.

Cédric Gossin

%d bloggers like this: